Finition
Frappe
Fonctionnalités
Prix

Orienté "gaming" au format TKL aux dimensions rabotées au maximum, la qualité de fabrication est excellente, les matériaux sont de qualité et les interrupteurs Cherry MX sont fidèles à eux-même. Le seul petit point négatif au niveau de la finition reste la touche espace qui a tendance à bouger, sans que cela soit vraiment handicapant. Proposé à un tarif de 92.95€ TTC il serait difficile pour moi de ne pas le conseiller dans le cadre d'une configuration de jeux.

Clavier

[Test] Ozone Strike Battle

Introduction

Ozone_logo

Salut à tous!

Ozone est de retour chez Conseil Config avec ce coup-ci un clavier qui se veut sortir un peu de l'ordinaire, un clavier mécanique avec bien entendu les éternels interrupteurs Cherry MX (Brown pour l'exemplaire de test) et un rétroéclairage rouge mais qui est dépourvu de pavé numérique et aux dimensions plus que réduites. Ozone ayant comme but de faire des produits de bonne qualité mais à un tarif agressif (tout du moins à ses débuts) propose le Battke Strike à un tarif recommandé de 82.95€, ce qui est franchement attractif pour ce type de produit! Voyons voir tout cela de plus près.

Les caractéristiques

Ozone Battle Strike
Dimensions35.1 cm x 12.3 cm x 3.45 cm
Nombre de touches87
Type de clavierMécanique
InterrupteursCherry MX Bleu
Cherry MX Marron
Cherry MX Noir
Cherry MX Rouge
ConnectiqueUSB
Longueur du câble1.5m
Poids685g
UtilisationOrientée jeux
Anti-GhostingOui toutes les touches
Macro30 macros, 5 profiles
Mémoire intégrée64Ko
RétroéclairageOui (Rouge + quelques touches bleues)
FonctionnalitésTouches multimédias
Touches Windows désactivable
Modification de la fréquence de rafraichissement
5 niveaux de rétroéclairage
Tarif conseillé82.95€
Garantie2 ans

Les premières choses qui frappent en voyant les caractéristiques technique sont les dimensions et le poids, en effet avec ses 35.1cm de long pour 12.1cm de largeur il fait partie des claviers mécaniques les plus compact (si ce n'est le plus compact), à cela on ajoute un poids de 685g qui rend la chose ultra légère lorsque l'on sait qu'un clavier mécanique dépasse dans la plupart des cas allègrement le kilogramme.
Le Strike Battle est donc un clavier dit "Tenkeyless" (sans pavé numérique) équipé de 87 touches et des interrupteurs Cherry MX, disponible dans les versions les plus connues (Bleu, Marron, Noir et Rouge) pour s'adapter à tous les goûts. La connectique est bien entendu USB par un câble de 1.5m tressé.
Au niveau des fonctionnalités le Strike Battle reprends tout ce qui se fait sur des claviers "gamers", à savoir les touches Windows désactivables, rétroéclairage, modification de la fréquence de rafraichissement, des profiles ainsi que des macros et pour finir les éternelles touches multimédias. On peut dire que Ozone a bien fait son travail à ce niveau là et malgré sa taille la bête n'est clairement pas amputée de fonctionnalités.
Maintenant que l'on en connait un peu plus sur les fonctionnalités du Strike Battle on peut clairement dire que le tarif de 82.95€ est très intéressant, autant faudrait-il qu'il passe le test, ce que nous allons voir de ce pas!

Déballage

Ozone_Strike_Battle_boite1

Comme d'habitude chez Ozone la boite est à dominance rouge, les tâches de sang ont définitivement disparue du packaging 🙁 Une photo du produit est présence avec le nom de la marque et bien entendu le modèle ainsi que les points forts de la bête (plaque en aluminium, "tenkeyless", 30 macros, rétroéclairage) et bien entendu un autocollant montrant bien que le clavier est un AZERTY, ce qui pourrait prêter à confusion s'il n'était pas là car la photo présente un modèle QWERTY.

Ozone_Strike_Battle_boite2

L'arrière de la boite est plutôt chargé, une photo du clavier avec un listing de toutes les fonctionnalités présentes ainsi que les caractéristiques techniques concises (poids, dimensions, longueur du câble et tension d'alimentation).

Ozone_Strike_Battle_boite3

A l'ouverture on tombe sur le clavier dans son petit sachet protecteur, il est pris en sandwich entre 2 morceaux de carton afin d'éviter au maximum les éventuels dégâts dus au transport. On note le petit "Strike Battle" au dessus pour être bien sûr que l'on est en présence de ce clavier, on ne sait jamais on aurait pu l'oublier entre le moment où on ouvre la boite et le moment où on tombe sur la bête!

Ozone_Strike_Battle_boite4

Sous le clavier se trouve le bundle, qui ne méritera très clairement pas une autre photo car il n'est composé que d'un manuel (de 4 pages!) et d'un autocollant, pour le logiciel permettant de gérer les macros il faudra passer par la case téléchargement.

Présentation

Ozone_Strike_Battle_dessus

Voici la bête! Comme on peut le voir en plus de la dénomination "Tenkeyless" le Strike Battle aurait très bien pu être nommé "Borderless", en effet il n'y a pas de bord qui dépasse des touches, l'encombrement est ici réduit au maximum! La qualité de fabrication est ici excellente, les touches sont en plastique ABS haute qualité, la plaque sur laquelle repose ces dernières est en aluminium avec finition brillante très agréable à l’œil. Pour résumer les matériaux utilisés sont de premier ordre, ce qui est assez étonnant vu le prix de l'engin.

Ozone_Strike_Battle_profile

Une autre particularité du Strike Battle est l'absence de carcasse autour des touches, en effet ici les touches sont "à nue" et donne un look plutôt sympathique au clavier tout en permettant de réduire les dimensions. De plus, et cela sera un très bon points pour tous ceux qui mangent au dessus de leur clavier (c'est pas bien!) cela facilitera grandement le nettoyage.

Ozone_Strike_Battle_fonctions1

De F1 à F4 et en conjonction avec la touche Ozone (le FN de chez Ozone) il sera possible de modifier la fréquence de répétition des touches (F1 et F2) ainsi que la fréquence de rafraichissement du port USB (F3 et F4).

Ozone_Strike_Battle_fonctions2

De F5 à F9 les touches multimédias permettant la lecture, l'arrêt, le fichier/morceau précédent et suivant, un grand classique.

Ozone_Strike_Battle_fonctions3

De F9 à F12 on pourra s'occuper du volume, baisser, augmenter et couper carrément le son.

Ozone_Strike_Battle_fonctions4

La touche "imprime écran" servira (toujours avec la touche Ozone hein) à désactiver les touches Windows tandis que "arrêt défil" s'occupera des différents niveau du rétroéclairage (arrêté, effet respiration, 10%, 20%, 50%, 100%).

Ozone_Strike_Battle_cherry_mx_brown

Comme je l'ai déjà dit on retrouve ici les interrupteurs Cherry MX, équipant une grand majorité des claviers mécaniques du marché (et qui sont d'ailleurs "clonés" par certains concurrents) et qui sont signe d'une longévité quasiment garantie. A noter que ceux présent sur le clavier de test sont marrons, donc à mi chemin entre les rouge et les bleus.

Ozone_Strike_Battle_barre_espace

Un petit mot sur la barre d'espace, en effet je n'ai d'habitude pas besoin de faire de commentaire là dessus mais dans le cas du Strike Battle elle "flotte" beaucoup lorsqu'on la touche, et pour cause il n'y a qu'un interrupteur au milieu et seulement une petite barre en métal tenant les côtés. Il s'agit ici d'un petit défaut de conception/économie lorsqu'un interrupteur factice de chaque côté aurait assuré une stabilité bien plus "rassurante".

Ozone_Strike_Battle_dessous

A l'arrière il n'y a pas grand chose à dire, 2 pieds rétractables ainsi que 3 pads en caoutchouc et un autocollant au centre.

Ozone_Strike_Battle_pieds1
Ozone_Strike_Battle_pieds2

Les pieds sont équipés d'un caoutchouc qui accentuera la stabilité sur le bureau, et cela n'est clairement pas de trop vu le poids plume de la bête.

Ozone_Strike_Battle_pieds3

Les pads en caoutchouc aideront également à ne pas faire bouger le clavier dans tous les sens lors de parties enragées.

Ozone_Strike_Battle_cable

Pour finir un petit mot sur le câble USB qui est entièrement tressé (non amovible je le rappelle) et équipé d'une ferrite contre les parasites, il est de très bonne qualité bien qu'un peu plus fin que la moyenne.

Le logiciel

Ozone_Strike_Battle_logiciel1

Téléchargeable ici (en bas de la page) le logiciel venant de chez Ozone est plutôt simple d'utilisation, lors du premier lancement on tombe sur la fenêtre ci-dessus où il sera possible de changer chaque touche une par une par une autre, cela peut toujours servir. En bas la gestion des profiles, 5 profiles auxquels on peut affecter des macros, changer des touches etc..

Ozone_Strike_Battle_logiciel2

Dans l'onglet "Macro Settings" vous l'aurez compris, on gère les macros! Touches de macros qui se trouvent je le rappelle à droite juste au dessus des flèches (Insert, Suppr, Fin etc..) auxquelles on peut affecter des raccourcis, des fonctions multimédias mais aussi et bien entendu des macros faites grâce au "Macro Manager".

Ozone_Strike_Battle_logiciel3

Pour finir, dans l'onglet "Advanced Settings" on peut toucher à la fréquence de rafraichissement du port USB, du temps de réponse des touches, verrouiller/déverrouiller les touches Windows et régler le rétroéclairage, rien qui ne puisse pas être fait directement via les touches fonctions sur le clavier lui-même.

Prise en main et utilisation

Avant de commencer il est bon de rappeler qu'un clavier est un périphérique très personnel, le ressenti lors de la frappe, de la manipulation et de l'utilisation ne peut être pris comme argent comptant, je ne peux que vous donner mon impression en étant le plus impartial possible. Il se peut que vous n'ayez pas la même réaction que moi, surtout au niveau des interrupteurs, certains préfèrent les Cherry MX rouge, d'autres les bleus ou encore les marrons (mon cas), donc un conseil avant même de commencer à lire le prochain paragraphe ou même la conclusion, testez les interrupteurs vous-même avant de passer à la caisse si bien sûr vous en avez l'occasion.

Dès la sortie de la boite la première impression est une légèreté vraiment très appréciable, mais attendez, qu'est-ce? Une touche vient de tomber par terre... La manipulation due à l'absence de carcasse autour des "caps" entraine une prédisposition à faire tomber ces derniers selon comment on tient le clavier, mais rien de grave une fois la touche remise on est bon! Après ce petit contre-temps il s'avère que le Strike Battle est vraiment très solide grâce à sa plaque en aluminium, il ne se tord pas le moins du monde même en forçant un peu donc malgré son poids plume il n'y a aucun soucis à se faire! De plus la qualité du plastique utilisé pour les touches rend le touché vraiment très agréable, clairement loin de touches d'entrée de gamme.
Une fois sur le bureau et malgré son poids le clavier est stable, il ne faudra pas contre pas trop le maltraité sinon il pourrait bouger mais dans une utilisation normale tant que l'on ne donne pas de coups de poids dedans il ne devrait pas bouger.

Ozone_Strike_Battle_cherry_mx_brown_random

Les interrupteurs Cherry MX Marron sont vraiment un bonheur que ce soit en jeu ou lors de séances de frappe, en effet ils sont entre les interrupteurs bleus et rouges ce qui donne au final les interrupteurs parfaits (pour moi), il n'y a plus le "clic" très fort de la version bleu qui peut devenir très vite agaçant pour le voisinage mais il garde la petite sensation de résistance en bout de course contrairement à la version rouge qui elle est linaire.

Dans les jeux le petit clavier Ozone est tout à fait dans son élément et ne déçoit jamais, même si l'action se fait intense et que la pression des touches s'enchaine très rapidement à aucun moment je n'ai ressenti de faiblesses. Le rebond des touches est parfait ce qui entraine une grande réactivité lors du martelage répétitif de la même touche. Une chose est sûre, le Strike Battle peut endurer de très longues heures de jeu sans broncher, vous serez fatigué avant lui! La seule petite ombre au tableau réside comme je le disais plus haut dans la touche espace, en effet elle "flotte" pas mal et cela se ressent très légèrement à l'usage, sans pour autant être gênant, cela ne sera surement pas de sa faute si vous perdez!

Ozone_Strike_Battle_led1

Le rétroéclairage est vraiment très bon et les 5 degrés d'intensité permettront de régler le clavier comme bon vous semble.

A déplorer cependant l'absence de repose poignet et qu'il faudra passer une fois de plus à la caisse pour s'en procurer un, si comme moi vous aimez taper avec les paumes des mains posées sur le bureau le confort d'utilisation n'a rien à voir une fois un repose poignet installé.

Ozone_Strike_Battle_random

Conclusion

Nous voici arrivé au terme de ce test, que dire du clavier Ozone Strike Battle?
Ozone revient avec un clavier très clairement orienté "gaming" au format TKL (donc sans pavé numérique) aux dimensions rabotées au maximum pour le rendre le plus compact possible.
La qualité de fabrication est vraiment excellente, les matériaux sont de qualité (plastique ABS et plaque en aluminium) et les interrupteurs Cherry MX sont fidèles à eux-même c'est à dire sans reproches. Le seul petit point négatif au niveau de la finition reste la touche espace qui a tendance à bouger, sans que cela soit vraiment handicapant mais cela aurait pu être mieux.
Il est bien entendu doté de tout ce dont on peut attendre d'un clavier pour joueur, à savoir rétroéclairage, touches de macros, possibilité de régler la fréquence de rafraichissement du port USB ainsi que du temps de latence des touches.
Comme d'habitude en ce qui concerne les claviers mécaniques pas de repose poignets, il faudra passer à la caisse si jamais le besoin s'en fait sentir.
Proposé à un tarif de 92.95€ TTC et en voyant les qualités du Ozone Strike Battle il serait difficile pour moi de ne pas le conseiller dans le cadre d'une configuration de jeux si jamais l'espace sur le bureau est restreint et/ou qu'il vous faut absolument un clavier sans pavé numérique, Ozone signe ici une belle réussite.
A noter qu'il n'est pour le moment que disponible avec des interrupteurs Cherry MX Marron, les rouge, bleu et noir devraient arriver plus tard.

Les +

  • Qualité des matériaux
  • Léger mais solide
  • Dimensions
  • Rétroéclairage
  • Frappe (Cherry MX oblige)

Les -

  • Pas de repose poignets
  • Barre d'espace un peu "flottante"

Un grand merci à Damien de chez Green Spirit qui m'a permis de faire ce test.

Où trouver le Ozone Strike Battle?

Christian Marchini

Fan de High Tech et de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance, devenu expert en hardware. Suivez-nous sur Twitter ou sur Facebook, les 10 commandements du hardware sur Conseil Config !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisment ad adsense adlogger