Performances
Niveau sonore
Montage
Qualité de fabrication
Bundle
Prix

Asus arrive sur le marché des kits AIO avec un modèle qui se veut "innovant", pas tant au niveau des performances mais surtout en ce qui concerne le look. En effet, nous sommes face à un produit qui dispose d'une excellente qualité de fabrication, avec toutes les finitions qui vont bien mais rien qui ne change de la majorité de ses concurrents. Il s'agit du premier kit AIO avec un écran OLED intégré, donc vous n'avez pas trop le choix, même si cela reste selon nous très gadget.

WatercoolingWatercooling

[Test] Asus ROG Ryujin 240 & 360

Présentation

Voici la bête ! Comme on peut le voir la qualité de fabrication n'est clairement pas un point qu'Asus a oublié, mais au final il n'est pas vraiment différent d'un kit AIO que l'on trouve chez la concurrence. La peinture est cependant parfaitement appliquée et les tuyaux sont recouverts d'une gaine tressée. Le point le plus intéressant bien sûr est le waterblock, qui est plutôt imposant au demeurant et change quand même beaucoup de ce que l'on peut voir ailleurs.


Le radiateur de 240mm est entièrement peint en noir, du grand classique encore une fois mais cela est très bien réalisé et la peinture est de qualité. Les ailettes sont en aluminium, même si cela reste un choix qui équipe la majeur partie des kits AIO du marché, il est dommage de ne pas voir de cuivre lorsqu'on connait le prix très élevé du Ryujin. Sur la tranche, encore une fois on reste dans le classique, dommage de ne pas avoir une petite personnalisation quelconque comme on peut le voir chez Corsair ou Cooler Master.

Les truyaux sont recouverts d'une gaine tressée qui renforce encore un peu cette sensation de qualité qui ressort du Ryujin, même si cela ne reste que cosmétique bien entendu.

C'est ici que la magie opère ! Le waterblock est donc massif et carré, cela ne sera pas vraiment au goût de tous mais au moins il est clair que cela n'est pas commun. Outre le petit "Republic of gamers", nous avons une partie miroir (l'écran se trouve en dessous) et quelques LEDs paramétrables entre les deux. Cette partie s'enlève cependant (maintenue en place via deux aimants), laissant apparaitre l'écran de 1,77" OLED. Un ventilateur est présent sous ce petite monde, entre la plaque froide et l'écran.

On peut voir ici que la hauteur est proportionnelle à la largeur du waterblock, on ne peut pas le louper ! Des grilles d'aération sont présentes afin de permettre au ventilateur présent de respirer, cela serait dommage de ne pas avoir de flux d'air.

En dessous, nous trouvons de la pâte thermique pré-appliquée sur une plaque en cuivre. Ici il n'y a pas de finition miroir malheureusement. Cela ne serait clairement pas un souci si le kit n'était si haut de gamme, les performances ne seront pas forcément énormément impactées mais on est en droit d'attendre mieux, au moins une seringue de pâte thermique !

Niveau connectique, nous avons un câble USB 2.0, deux connecteurs 4-pin pour brancher les ventilateurs fournis, un autre à brancher sur la carte mère (signal PWM) ainsi que le connecteur Sata pour alimenter tout ce petit monde.

Comme nous l'avons dit, les ventilateurs sont des Noctua Industrial PPC, des modèles 12 cm 4-pin PWM tournant à une vitesse maximale de 2000 RPM. Asus n'a même pas cherché à mettre sa patte ici, ils sont tout simplement identiques aux ventilateurs que l'on peut acheter à l'unité dans le commerce. La qualité de fabrication est excellente et ils respirent la qualité. A noter que les Industrial PPC sont fabriqués dans le but d'être les plus fiables possibles, donc cela serait un sacrilège de les changer 😉

Montage


Pour commencer, il est bon de placer les ventilateurs sur le radiateur lui-même. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de prendre les longues vis prévues à cet effet et de visser les deux ventilateurs. L'épaisseur de la bête est parfaitement classique une fois tout en place, on n'est clairement pas face à un radiateur épais qui risque de poser le moindre problème dans un boitier.

Ensuite, et pour l'installation sur un socket Intel, il faut prendre la plaque arrière en plastique et la placer derrière la carte mère. Bien sûr, attention à bien faire coïncider les trous de la carte mère avec la plaque, sinon cela ne rentrera pas !

Une fois retournée, voici ce à quoi cela devrait ressembler du côté du processeur. Maintenant, il va falloir solidariser le tout, sinon on ne pourra pas installer le kit aIO au processeur !


Pour ce faire, quatre double vis sont à disposition, une dans chaque coin. Notez qu'il n'est pas nécessaire de forcer comme un malade pour les mettre en place, il suffit de le faire avec les doigts et cela sera largement suffisant.

C'est bientôt fini ! Il ne reste plus qu'à poser le waterblock sur le processeur, en choisissant bien sûr l'orientation que l'on préfère. N'oubliez pas d'enlever le cache aimanté pour faciliter l'installation, sinon vous ne pourrez pas visser de toute manière.


Pour finir, il est nécessaire de bisser les deux écrous dans les coins puis de brancher les différents câbles aux bons endroits (USB 2.0 de la carte mère, connecteur Sata à l'alimentation, les ventilateurs aux deux connecteurs 4-pin etc..).

Une fois le cache aimanté remis, l'Asus ROG Ryujin est en place et prêt à être mis à l'épreuve ! Au final, le montage est rapide et sans douleurs, il n'y a pas vraiment à se plaindre ici.

Christian Marchini

Fan de High Tech et de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance, devenu expert en hardware. Suivez-nous sur Twitter ou sur Facebook, les 10 commandements du hardware sur Conseil Config !

Continuer la discussion sur le forum: forum.conseil-config.com

Advertisment ad adsense adlogger