Finition
Design
Fonctionnalités
Prix

Proposée à environ 420 €, la ROG Maximus XI Code est très chère, à moins d'être un fan de la marque il est difficile de justifier une telle facture. Cela vaut cependant pour la quasi intégralité des cartes mères du marché à ce prix ceci dit. Seule l'étage d'alimentation pourrait être plus costaud, identique à la Maximus XI Hero 80 € moins onéreuse.

Carte MèreNews

[Test] Asus ROG Maximus XI Code

Présentation

Voici la bête ! Une chose est sûre, il est fini le temps des cartes typées "gamer" avec un mélange de rouge et de noir si caractéristique, ce n'est pas une mauvaise choses si vous voulez notre avis. La ROG Maximus XI Code est donc un modèle on ne peut plus sobre (tant qu'elle n'est pas alimentée), avec un mélage de gris et noir du plus bel effet. La carte arbore une large "protection" qui recouvre une bonne partie des composants, l'utilité n'est pas vraiment avérée, à part pour ceux qui aiment bien avoir quelque chose de visuellement plus attirant dans un boitier fenêtré.
La qualité de fabrication est vraiment au top ici, la carte semble solide et rien ne dépasse, rien d'étonnant en même temps lorsque l'on paie plus de 400 € pour une carte mère !

A l'arrière, toutes les soudures sont vraiment parfaitement bien réalisées, la qualité de fabrication est également au rendez-vous. La seule petite chose à noter est la présence de petits radiateurs sous les VRM qui aideront à la dissipation de la chaleur, seules les cartes mères haut de gamme et destinées à l'overclocking en sont équipés, on sait donc à quoi s'attendre avec ce modèle !

Le nombre de connecteurs 3 et 4-pin est énorme sur la Maximus XI Code, avec pas moins de 9 au total ! Bien sûr, les classiques connecteurs pour processeur et boitier (cinq au total) sont présents, mais pas que ! En effet, on trouve également un connecteur H_AMP, pour ventilateur nécessitant plus de jus (jusqu'à 36 Watts), un W_PUMP+ (pour pompe de watercooling custom, 36 Watts également)et un AIO_PUMP pour la pompe d'un kit AIO (jusqu'à 12 Watts).

Vous pouvez voir ci-dessus la puissance maximale par connecteur et le réglage associé dans le BIOS, les connecteurs pour les pompes sont réglés en full speed ce qui n'a rien d'étonnant étant donné qu'elles fonctionnent majoritairement en 12V (sauf exception bien sûr).

La Maximus XI Code est donc équipée de quatre ports PCI-E, dont trois 16X mais comme d'habitude (et dû aux limitations du chipset / processeur) seul le plus proche du processeur est câblé en 16X (le bleu). Celui au centre (en rouge) est câble en 8X et le dernier en 4X (jaune). A noter que seuls les 8X et 16X sont "renforcés", et donc prévus pour ne pas se plier soit le poids d'une grosse carte graphique même si au final à moins de brusque la tour il ne devrait pas y avoir de problèmes. La carte est compatible SLI et Crossfire, donc vous pouvez y installer deux grosses RTX 2080 Ti si le coeur (et le portemonnaie) vous en dit ! Un PCI-E 1X est également de la partie pour une éventuelle carte fille (carte son, RAID etc..).

Entre le port PCI-E 8X et 4X se trouvent les deux M.2, sous un large radiateur qui s'enlève facilement (deux vis). Le placement est pour nous plus adéquats à l'installation de SSD M.2 qui peuvent être amenés à chauffer, au moins (à part dans le cadre d'une utilisation multi-GPU) une carte graphique chauffant plus que de raison ne viendra pas augmenter la température.

Nous avons 6 ports Sata 6Gb/s, tous contrôlés par le chipset Z390, il est possible de créer un RAI 0, 1, 5 ou 10 selon vos besoins. A côté de ces ports, on peut voir un connecteur USB 3.1 Gen 1, l'autre est situé dans le coin à côté des headers pour les différents boutons et LED du boitier.

Asus a également ajouté des boutons directement sur la carte mère, power et reset pour les fans d'overclocking qui auraient tout installé sur une table de bench par exemple, très utile dans certains cas. Il y a également un affichage pour donner des informations dans le cas d'un boot raté, un code est donné et il n'y aura plus qu'à regarder à quoi il correspond pour savoir ce qui cloche. En plus de cela, des LED sont présentes à côté du connecteur 24-pin pour avoir un aperçu rapide si la machine ne boot pas encore une fois. Le connecteur USB 3.1 Type-C se situe également ici, il sera utile si jamais votre boitier est équipé de ce type de port, même si cela reste encore assez rare.

Deux headers pour bande RGB sont présents, le 5V pour des LED adressable et le 12V pour des périphériques plus classiques. On peut également voir un autre bouton ici, le Retry_button qui sert à réessayer les paramètres appliqués dans le BIOS afin de démarrer la machine, dans le cas où un overclocking ne démarrerait pas du premier coup.

Quatre emplacement pour des modules de mémoire DDR4 Dual channel sont présents. La carte est donnée pour être compatible avec des fréquences allant jusqu'à 4400 MHz, à ces vitesses nous vous conseillons fortement de bien regarder la liste de compatibilité (voir ici) pour ne pas vous retrouver avec une machine qui ne veut pas démarrer une fois le profil X.M.P appliqué.

Comme d'habitude pour les cartes sons haut de gamme, un soin particulier a été apporté à la partie son, un codec Realtek S1220 (renommé SupremeFX par le marketing) accompagné de condensateurs HiFi japonais et d'un DAC ESS Sabre ES9023P, à moins d'avoir des haut-parleurs HiFi haut de gamme il n'est clairement pas nécessaire de repasser à la caisse pour une carte son dédiée.

Généralement, les cartes mères haut de gamme ont forcément plus de possibilités au niveau de l'overclocking que les modèles d'entrée de gamme. Cela se traduit par un nombre de VRM et de phases plus important au fur et à mesure de la montée en gamme. Ici malheureusement, et même si on est face des radiateurs de tailles plus que suffisante pour un overclocking classique avec un ventirad ou un kit AIO, Asus n'a pas été forcément très généreux sur le nombre de phases. En effet, nous sommes face à un design de quatre phases, exactement comme la Maximus XI Hero qui est quand même 90 € moins chère. En pratique, et à moins de faire de l'overclocking extrême il ne devrait pas y avoir de soucis, mais il est quand même dommage de ne pas avoir quelque chose de plus costaud pour une carte à plus de 400 €.

Au niveau des connecteurs, nous avons, de gauche à droite:

  • 1 x clear CMOS, 1 x BIOS Flashback
  • 2 x USB 3.1 Gen 1 Type-A, 1 x HDMI 1.4b
  • 4 x USB 3.1 Gen 1 Type-A
  • 2 x USB 3.1 Gen 2 Type-A
  • 1 x RJ45 Gigabit, 1 x USB 3.1 Gen1 Type-A, 1 x USB 3.1 Gen2 Type-C
  • 2 x antenne WiFi
  • 1 x panneau audio

Comm on peut le voir, avec un total de 10 ports USB (dont un Type-C) cela devrait suffire pour la majorité des utilisateurs, en plus du port HDMI (seulement 1.4b, donc pas de 4K @ 60 Hz) et les antennes WiFi. En plus de cela, un bouton clear CMOS est présent pour les overclockers ainsi qu'un bouton pour l'utilisation de la fonctionnalité BIOS Flashback. Il reste de la place de disponible seulement, dommage de ne pas avoir une sortie Displayport par exemple, ou quelques ports USB supplémentaires.

Christian Marchini

Fan de High Tech et de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance, devenu expert en hardware. Suivez-nous sur Twitter ou sur Facebook, les 10 commandements du hardware sur Conseil Config !

Continuer la discussion sur le forum: forum.conseil-config.com

Advertisment ad adsense adlogger