Performances
Qualité de fabrication
Design
Prix

Corsair met à jour son haut de gamme en ajoutant du RGB ! La qualité de fabrication est vraiment au top niveau, on ne peut pas nier le soin apporté par le constructeur. Les performances sont au niveau de ce que l'on peut attendre d'un kit à 3600 MHz, l'overclocking a par contre été le point fort de notre exemplaire atteignant les 4266 MHz ! Proposé à un tarif de 570 €, cela fait mal au portemonnaie mais c'est le prix à payer pour avoir l'un des meilleurs kits du marché.

Mémoire

[Test] Corsair Dominator Platinum RGB 4 x 8 Go 3600 MHz

Les tests

La plateforme de test

Le protocole de test

Afin d'avoir des résultats couvrants un large panel d'applications j'ai choisi les benchmarks suivants:

  • Aida 64
  • Cinebench R15
  • Handbrake: encodage d'un fichier avi Full HD de 800Mo vers du mkv
  • SuperPI 32M
  • WinRAR 64bit: benchmark intégré
  • Wprime 2.10: benchmark 1024M
  • 3DMark Fire Strike Physics
  • Jeux: Ashes of Singularity, Battlefield 1, Deus Ex: Mankind Divided, The Division, The Witcher 3, Watch dogs 2

Notez que les jeux tournent en 1920 x 1080, ce qui représente le "standard" actuel. Les réglages ont tous été mis sur "Ultra" ou "High" selon les jeux pour ne pas être trop bridé par la carte graphique sans pour autant partir dans les extrêmes d'une résolution trop basse avec des réglages au minimum, ce qui n'a pour moi aucun sens car personne ne jouera comme cela en pratique 😉
Ces tests seront également présentés une fois le kit mémoire overclocké, afin de voir le gain apporté.

Profil X.M.P et Overclocking

Profil X.M.P
OC @ 4266 MHz

Nous n'avions jusqu'ici pas vraiment l'habitude d'avoir des kits permettant un overclocking massif, peut-être que la chance n'était pas avec nous ! Corsair a bien précisé que ses puces de mémoire sur sa série Dominator étaient triées sur le volet, et bien il faut dire que c'est le cas pour notre exemplaire de test tout du moins. En effet, une fois le profile X.M.P activé nous sommes bien face à une fréquence de 3600 MHz avec ses timings de 16-18-18-36 à une tension de 1,35 V. Par contre, l'overclocking permet de pousser bien plus loin les petites bêtes ! En bidouillant quelque peu les timings ils ont réussi à monter à une grosse fréquence de 4266 MHz, soit un overclocking de 866 MHz (+ 18,5 %) pour 17-19-19-39. La tension par contre a dû être augmentée, 1,5 V était nécessaire pour maintenir la stabilité, ce qui n'a rien d'étonnant car tous les kits à plus de 4000 MHz sur le marché fonctionnent comme cela. Au final, le potentiel d'overclocking semble être là, pour le plus grand plaisir des fans nous imaginons.
Par contre et comme d'habitude, ne vous attendez pas à un gain monstrueux en pratique, la mémoire ayant un impact des plus limité sur les performances globales. Cette fréquence est belle une fois overclockée, mais cela ne changera très certainement pas votre vie, à part pour ceux d'entre-vous qui ne sont satisfaits que lorsque les fréquences maximales sont atteintes !

Aida64

Aida64 est un excellent indicateur des débits atteignables par la mémoire, cela nous donne une petite idée de la bande passante que chaque kit peut fournir. Ici, avec les Dominator Platinum RGB aux fréquences X.M.P, les débits sont très proches de ce que l'on voit sur les Gskill TridentZ à 3600 MHz égalment, un peu plus de 50 Go/s en lecture, pour 54 Go/s en écriture et 47,5 Go/s lors de la copie, rien qui ne se démarque vraiment et ce n'est pas ce qu'on lui demande de toute façon. Une fois overclocké, le kit arrive presque à 57 Go/s en lecture, 64 Go/s en écriture et 55 Go/s lors de la copie, le gain est bien là et les 4266 MHz font leur office !

Cinebench R15

Cinebench R15 n'est clairement pas des plus friand de l'augmentation de la fréquence mémoire. En effet, à 3600 MHz on arrive à un score de 1457 contre 1459 une fois overclocké à 4266 MHz, rien qui ne soit vraiment transcendant ni même étonnant. Les performances des modules Corsair ne sont pas à blamer ici, c'est juste que la mémoire apporte un gain très limité.

Handbrake

Handbrake est un logiciel d'encodage vidéo et est plus représentatif que les benchmarks purs et durs, ici le PC doit encoder un fichier .avi de 860Mo en .mp4.
Comme on peut le voir, tous les kits se tiennent dans un mouchoir de poche, avec un petit gaain au fur et à mesure que la fréquence augmente, de 160 secondes pour les Crucial Ballistis sport @ 2400 MHz à 157 et 158 secondes pour les deux kits à 3600 MHz. On gagne 3 secondes en overclockant la bête, ce qui n'est pas forcément significatif même si cela reste notable.

SuperPi 32M

SuperPi est un benchmark qui fonctionne sur un unique thread, il ne tire donc pas partie de la puissance globale du processeur mais de seulement un de ses coeurs. Ici il est difficile de départager tous nos concurrents du jour à partir d'une fréquence de 3000 MHz, seul le kit Crucial 2400 MHz est derrière. Que cela soit à 3600 ou 4266 MHz, le kit Corsair Dominator Platinum RGB reste aux alentours des 420 secondes.

WPrime 1024M

Wprime fait la même chose que SuperPi ci-dessus mais prend en charge le multithreading, les calculs sont donc largement plus rapides ! Cela se traduit en pratique par des résultats quasiment identiques entre tous les kits, tournant autour des 116 / 117 secondes.

WinRAR

WinRAR quant à lui aime la fréquence de la mémoire, plus c'est élevé et mieux c'est! En effet et même si au final les résultats ne montrent pas un gain extraordinaire le gain est notable. On passe de presque 21000 points lors du benchmark intégré à 22000 une fois le kit overclocké, enfin quelque chose qui tire parti de l'augmentation de la fréquence.

Christian Marchini

Fan de High Tech et de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance, devenu expert en hardware. Suivez-nous sur Twitter ou sur Facebook, les 10 commandements du hardware sur Conseil Config !

Continuer la discussion sur le forum: forum.conseil-config.com

Advertisment ad adsense adlogger